Les Comores en bref

Situé au Nord du canal du Mozambique entre l’Afrique et Madagascar, l’archipel des Comores est composé géographiquement de quatre îles volcaniques : la Grande Comore (Ngazidja) ; Anjouan (Ndzuani) ; Mohéli (Mwali) et Mayotte (Maoré).

Ces îles connues également sous le nom des îles de la Lune ou encore des îles aux parfums ont toujours fait l’objet de nombreuses convoitises grâce à leur emplacement idéal sur la route des Indes.

Peuplé dès le VIIème siècle par des bantous, l’archipel des Comores a ensuite été occupé par des Chiraziens venus de Perse et qui ont emmené avec eux l’Islam, principale religion aux Comores. Anglais, Allemands puis Français ont eux aussi porté beaucoup d’intérêt à ces terres. Toutes ces vagues de migrations font de la population comorienne un peuple incontestablement métisse.

Chaque île possède sa propre langue mais toutes ont en commun la religion, la monnaie (le franc comorien) et un grand nombre de traditions dont le Grand Mariage.

Les Comores sont peu industrialisés et l’économie repose essentiellement sur l’agriculture et les rentes issues de ses plantes à parfum. Véritable jardin botanique, les amateurs de plantes et amoureux de la nature trouveront leur bonheur dans chacune des îles : baobab, arbres fruitiers en tout genre, bougainvillées mais surtout une flore parfumée avec  la vanille, le jasmin, le girofle ou encore l’Ylang Ylang pour n’en citer que quelques unes.

Côté mer, l’Océan Indien permet aux Comores de profiter d’un fabuleux aquarium tropical. Dans son lagon aux eaux transparentes et sur les barrières de corail, on peut y voir différentes variétés de poissons, un dugong ou vache des mers, baleines à bosse, dauphins… L’île de Mohéli est notamment connu pour sa réserve sous-marine, sanctuaire des tortues. On peut les voir sortir de l’eau pour se reproduire sur les plages sauvages. Un spectacle exceptionnel.

Les îles Comores ont un potentiel touristique qui n’est plus à démontrer : des paysages verdoyants, des plages de sable blanc, des villages entre mer et montagne et leur Médina symbole du mélange entre l’Afrique et L’Orient. Et pour finir une population accueillante prête à vous faire découvrir les trésors de leur territoire.

 

Les Comores en chiffres !


 

L’artisanat aux Comores ! 


Connaissez-vous Fred CHESNEAU ? Le fameux globe-cooker, en quête de nouvelles recettes, de nouveaux ingrédients ou encore de nouveaux produits !

A travers ses nombreux voyages, Fred Chesneau a fait une halte aux Comores. Et oui, il est aussi passé par là pour comprendre pourquoi ces îles portaient le nom d’îles aux parfums.

On peut dire que celui là n’a pas peur de mettre la main à la pâte dans tous les sens du terme. Et pour reprendre ses mots : avant de parler gastronomie, intéressons-nous au contenant. Besoin d’une marmite pour cuisiner ? Pourquoi ne pas la créer en recyclant des canettes ! Des canettes, et oui ! Comment ? On vous laisse découvrir en image. L’occasion de partager à vous également le quotidien des artisans comoriens.

Les Comores en bref

 

Et la gastronomie dans tout ça ?


Un peu de patience, on y arrive ! Fred Chesneau a parcouru les 4 îles à la découverte des spécialités locales : un petit tour au marché de Volo Volo en Grande Comore pour s’approvisionner en épices, préparation du riz coco, pain comorien, pêche aux crabes à Mohéli, préparation du mataba, du pilao à Anjouan et participation aux fameux Vulé comorien (pique-nique) à Mayotte…

Une véritable exploration culinaire qui demande du temps ! Mais ça vaut le détour. Alors si vous avez une petite heure devant vous et que vous souhaitez découvrir à travers lui les différentes spécialités culinaires comoriennes, vous trouverez juste ici  l’intégralité du reportage. Et qui sait, vous aurez peut-être l’occasion de goûter, vous aussi, à nos spécialités pendant les événements APEA !

APEA - Comores